vaccin de la grippe A est dangereux


 

Desiree Jennings pensait qu’il serait avantageux de se faire vacciner contre la grippe saisonnière. La boîte pour laquelle elle travaille incitait les employés à se faire vacciner. De plus, elle n’avait aucune envie de tomber malade.

Dix jours après s’être fait vaccinée dans un Reston Safeway, elle tombe malade.

« Au début, je présentais des symptômes similaires à ceux de la grippe — nausées, vomissements, douleurs musculaires et articulaires et fièvre.

Ensuite, je me sentis léthargique pendant une semaine et commençai à tomber dans les pommes », explique Jennings, employée d’AOL et ambassadrice de Washington Redskins qui espère un jour devenir majorette de cette équipe, rapporte le Loudoun Times-Mirror.

Les médecins n’arrivaient pas à comprendre que ses aptitudes à parler et marcher soient si fortement affectées.

Elle consulta des neurologues, des physiothérapeutes et des psychologues.

« J’espérais avoir la lèpre, la maladie de Lyme ou encore de Graves », avoue-t-elle. « Malheureusement, ces hypothèses furent vite écartées ».

En fin de compte, les médecins de Johns Hopkins trouvèrent la réponse en diagnostiquant une dystonie. Il s’agit d’une affection neurologique rare et incurable, causée par des infections, des lésions cérébrales ou, comme on le pense dans son cas, une réaction à un médicament.

La dystonie provoque des convulsions et des mouvements anormaux ou répétitifs.

« Nous pouvons être assis sur le canapé et avoir une simple conversation, vous et moi. Mais si le téléphone se met à sonner, elle sera directement prise de convulsions violentes », déclare son époux, Brendan Jennings.

Aussi surprenant que cela puisse sembler, bien qu’elle ne puisse pas marcher deux mètres sans trébucher, elle parvient tout de même avec un peu d’efforts à pratiquer son sport favori : la course à pied. Autre chose curieuse : elle arrive aussi à marcher à reculons avec facilité.

Jennings raconte : « [Après que je sois tombée malade,] mon assurance ne voulait pas payer les frais d’une autre consultation médicale.

En fait, j’ai reçu un coup de fil de l’assurance alors que nous nous rendions à Johns Hopkins. Ils ne voulaient pas m’offrir un spécialiste, mais plutôt un lit d’hôpital et un fauteuil roulant que je garderais à la maison. Je leur ai tout simplement dit que je voulais connaître mon mal et que je ne voulais pas finir dans un fauteuil roulant ».

Une pareille réaction est rare, avoue les médecins.

« J’aurais de loin préféré m’acheter un ticket de loterie et gagner que de me faire vacciner contre la grippe si j’en avais connu les risques existants », conclut-elle.

Reproduction Interdite

Tous droits réservés SpreadTheTruth.fr

Toute reproduction même partielle, entrainera des poursuites judiciaires conformément au code de la propriété intellectuelle

Source: Chaine américaine NBC NEWS
 http://www.nbcwashington.com/news/health/Redskins_Ambassador_Has_Serious_Health_Problems_After_Flu_Shot_Washington_DC.html

     
     
     
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :